Témoignages

« Le programme de cléricature de la Cour supérieure m’a permis d’améliorer mes capacités de recherche et de rédaction. J’ai acquis des connaissances incomparables sur le fonctionnement interne de la Cour, ainsi qu’une formation exceptionnelle pour ma carrière juridique. Pouvoir travailler individuellement avec des juges de la plus grande cour supérieure de première instance du pays a été une expérience que je n’oublierai jamais. » – Erin Pleet, clerc en 2011-2012.

« Certains étudiants en droit craignent que passer une année comme clerc de la Cour de justice ne les prépare pas suffisamment à l’exercice privé du droit. Heureusement que ce n’est pas du tout le cas. Les étudiants qui travaillent comme clercs judiciaires à la Cour supérieure de justice de l’Ontario apprennent les rouages procéduraux du système judiciaire et ont la possibilité d’observer le traitement étape par étape d’affaires importantes. Le clerc doit également partager son temps entre différents juges qui lui assignent des travaux ciblant divers aspects du droit criminel, du droit civil et du droit de la famille. Ces connaissances et compétences, ainsi que la compréhension du processus de prise de décision judiciaire, sont indispensables au travail qu’exécute un avocat dans le secteur privé » – Christine Ashbourne, clerc en 2011-2012.

« Un position comme clerc à la Cour supérieure est une excellente façon de travailler derrière les scènes à la cour de première instance le plus grand dans le pays. Alors que j’avais l’occasion de perfectionner mes compétences en recherche et l’écriture, c’est les relations avec les juges et l’exposition au développement de la loi qui ont fait de mon expérience ici si intéressant. » – Emily Hill, clerc en 2001/2002.